18/02/2014

Commentaires de Jean-Marie

Date : 17/02/2014 17:00:33
Sujet : commentaires de la rando AR du 16 février 2014
 
Commentaires de la rando AR du 16 février 2014 par Jean-Marie, le guide
 
Le mois dernier, j’avais averti les randonneurs intéressés du changement de date : au lieu du 23 février, la rando mensuelle aurait lieu le 16.
La météo avait annoncé un temps mi-figue mi-raisin, ce qui a sans doute découragé plus d’un participant potentiel. A l’inverse de ces prévisions pessimistes, nous avons bénéficié d’un ensoleillement agréable qui nous a permis de découvrir, sous une belle lumière, des paysages condruziens regorgeant de “tiges” et de “chavées”.
Le point de départ – l’église d’Haltinne – n’était pas tellement simple à trouver car on pouvait la confondre avec celle de Strud, un de ses hameaux. C’est ce qui explique le retard d’une participante.
Nous partons donc avec 20 bonnes minutes de retard sur l’horaire prévu. Nous quittons l’édifice religieux, bâti sur un socle de pierre datant de 1050 environ, par la rue de Haltinne, en direction de Strud. 100 mètres plus loin, nous abandonnons l’asphalte pour un beau chemin empierré, à la fois campagnard et forestier, suivi par des sentiers aux revêtements divers, qui vont nous mener, via le hameau de Muache, jusqu’au village de Strud dont l’église, de style roman, date du 11e siècle.
Nous quittons la localité (dont le nom vient du ruisseau qui la traverse : le  Struviaux) par la rue de Bonneville que nous délaissons, après quelques hectomètres de montée, pour la rue des Raspailles qui nous offre une belle vue panoramique sur Strud. Après un calvaire, nous empruntons la rue du Piroy, relayée par une sente entre prés (champs) et bosquets qui nous permet de contourner des bois privés.
Les grosses pluies des semaines précédentes ainsi que le passage d’engins surdimensionnés ont transformé d’agréables sentiers en d’infâmes pataugeoires dans lesquelles il n’est pas rare de s’enfoncer jusqu’à hauteur des bottines. Après quelques kilomètres, nous passons devant une belle chapelle en pierre calcaire dédiée à N-D de Bon Secours, au lieu-dit “Fond del Core”. Là, nous obliquons à gauche vers Goyet. Avant d’arriver dans cette localité, nous tournons à gauche et traversons un bois. Quelques centaines de mètres après, l’allée forestière se transforme en servitude descendant entre des propriétés.
A la jonction avec une petite rue asphaltée, nous obliquons vers la droite pour gagner la chaussée de Gramptinne sur laquelle nous cheminons pendant 300 m environ avant d’atteindre notre abri de la mi-journée, face au parking des Grottes préhistoriques de Goyet.
Après avoir dégusté notre pique-nique tiré du sac à dos, nous entamons la 2e partie de notre rando. Nous revenons sur nos pas
jusqu’au moment où nous rejoignons le point de jonction entre une servitude passant entre des propriétés et une petite rue asphaltée (voir plus haut). Nous suivons alors le balisage du GR 575/576 qui, après nous avoir fait traverser une splendide forêt,
nous amène sur les hauteurs de Strud.
Nous descendons jusqu’au carrefour avec la route d’Haltinne. Nous traversons tout droit et suivons les directions “Gesves, Haut-Bois, Courrière, Faulx-Les-Tombes”. Nous cheminons alors rue de Strud. Aux 2 carrefours suivants, nous prenons, à chaque fois, vers la gauche. Nous empruntons ainsi la rue de Bounon qui, au sommet d’une côte, rejoint la rue de Labas sur laquelle nous tournons à gauche.
Peu après avoir franchi le “Noir Ry”, nous aboutissons à un nouveau carrefour. Nous tournons à gauche puis à droite au croisement suivant. Nous marchons ainsi dans le hameau de Labas, déjà mentionné en 1343 ; nous ne tardons pas à passer, au cours d’une rude montée, devant un manoir remontant à 1645.
Peu après, nous empruntons une “variante GR” dont le balisage est aux 3/4 effacé. Ce chemin, difficile à cause de la boue accumulée, nous amène à un carrefour avec une rue asphaltée de Haut-Bois. Nous l’empruntons vers la gauche pendant une vingtaine de mètres puis nous cheminons, en tournant à droite, sur une allée qui, dans un 1r temps, sépare bois et champs, et qui, plus loin, entre plus franchement dans les bois.
En quittant ces derniers, le chemin suivi se transforme en une sorte de fagne. Peu après, nous arrivons à un carrefour avec une large allée empierrée que nous suivons vers la gauche. Aux 2 bifurcations qui suivent, alors que l’empierré s’est transformé en asphalte, nous poursuivons tout droit. Au 3e embranchement, nous obliquons à gauche et ne tardons pas à rejoindre notre point de départ.
Si certain(e)s d’entre nous s’en retournent chez eux, 7 randonneuses et randonneurs décident de prendre le verre de l’amitié et de partager le repas du soir dans un resto d’Andenne. Une fois de plus, cette journée s’est passée dans un climat amical qui fait chaud au cœur.
La prochaine rando aura lieu le 30 mars et partira de Sautour. De plus amples renseignements à ce sujet seront fournis au cours du prochain mois.

03:17 Écrit par Les organisateurs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.