07/11/2012

Commentaires de Jean-Marie le guide

Date : 11/05/12 11:22:39
Sujet : rando AR du 28 octobre 2012
 
Rando “Amitié et Randonnée” du 28 octobre 2012 : commentaires de Jean-Marie, le guide.

P1000244.JPG


P1000245.JPG

P1000246.JPG

P1000248.JPG

P1000249.JPG

P1000250.JPG

P1000252.JPG


 
Pour la rando de ce mois, j’ai fixé le point de départ au monastère Notre-Dame, dans la rue éponyme, à Ermeton / Biert. L’heure de rendez-vous est la même que d’habitude : 10 h 45. Dans un mail, j’ai bien rappelé aux participants que, durant la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre, on passait à l’heure d’hiver.
Durant mon trajet en voiture pour gagner le point de départ, je reçois un appel d’un participant me disant qu’il est bien arrivé à Ermeton mais qu’il lui est impossible de gagner le monastère Notre-Dame : il se trouve bloqué par un rallye automobile dont une des boucles passe justement par là ! Voilà une tuile imprévue ! Je lui dis de se garer du côté de l’église du village ou de choisir un emplacement de parking accessible au plus près du monastère.
Quelque dix minutes plus tard, j’arrive en vue du lieu de RV et je constate, à mon tour, que le monastère est bel et bien inaccessible. Heureusement, je trouve une place de stationnement sur le proche parking d’un “drink center”.
Le village, habituellement si paisible, baigne, cette fois, dans une atmosphère particulièrement bruyante, due aux rugissements des moteurs des voitures faisant partie du rallye. En même temps, les autres randonneuses et randonneurs se trouvent confrontés au même problème de stationnement. Via mon portable, je leur donne les mêmes instructions : “Trouvez un emplacement de parking où vous pouvez, soit du côté de l’église, soit du côté accessible du monastère ; nous nous réunirons tous au même endroit au moment du départ”.
Finalement, nous nous retrouvons sur un vaste parking situé dans une courbe de la route joignant Ermeton à Denée. Nous sommes 9, dont une randonneuse qui rejoint le groupe pour la première fois. Nous démarrons la rando vers 11 h 20, sous le brouillard. Je décide que nous ne passerons pas devant le monastère N-D pour 2 raisons : vu le rallye, il est impossible de placer un mot ; ensuite, passer par là constituerait un aller-retour inutile par rapport à notre point de départ et à la suite de la rando. Nous ne longeons la grand-route que durant une cinquantaine de mètres puis nous empruntons un sentier herbeux en montée qui nous permet de gagner rapidement le tracé blanc et rouge du GR 129. Il nous fait sillonner à travers la Campagne de Stache en passant sur les hauteurs de la ferme éponyme.
Après la traversée d’une petite route asphaltée, nous passons à travers le Bois Gilles puis nous descendons par un beau chemin empierré en direction du lieu-dit “Haie des Sarts”. Nous le quittons assez rapidement pour emprunter une belle piste campagnarde qui nous permet de profiter d’une jolie vue sur l’abbaye de Maredret. Nous la voyons d’autant mieux que le brouillard s’est levé. Il sera remplacé, jusqu’à la fin de la rando, par un splendide ciel bleu et un soleil éclatant.
Après une descente assez sinueuse, nous arrivons à la route Maredret – Sosoye. Nous la traversons et, tout de suite après, continuons à suivre le GR 129 qui, grâce à un superbe sentier empierré, nous amène à l’abbaye de Maredret. Nous pénétrons dans la cour où je donne quelques explications. Après quoi, nous ressortons et poursuivons notre route, toujours en compagnie du GR, jusqu’à la proche abbaye de Maredsous. J’emmène les randonneurs jusqu’à l’abbatiale où je leur retrace – en raccourci – l’histoire de ce lieu.
Ensuite, nous gagnons l’immense parking et nous trouvons un muret bien placé qui nous permet de prendre l’apéro (coutume bien ancrée) face au soleil. A ce moment, une randonneuse (qui m’en avait averti auparavant) nous rejoint pour le circuit de l’après-midi.
Après cet épisode bien sympathique, vu qu’il est déjà 13 h 30, nous gagnons “l’Accueil St-Joseph” (qui fait partie du domaine de Maredsous) pour le dîner. Nous trouvons, à l’étage, une salle bien tranquille où nous pouvons déguster notre pique-nique tiré du sac à dos. Les boissons disponibles sur place sont bien diversifiées et vendues à des prix très abordables. Elle coûtent parfois moins cher là que dans les cafés des alentours !
Vers 14 h 30, nous nous mettons en route pour la boucle de l’après-midi. Nous traversons le parking déjà bien rempli de voitures, abandonnons le GR et suivons une belle allée asphaltée en descente vers le château Desclée. Nous traversons la route de la Molignée (à propos de laquelle je donne quelques explications) et empruntons une allée empierrée en montée à travers un bois au nom surprenant : “En Gilotia”
A sa sortie, à un carrefour en pleine campagne, nous obliquons à gauche, suivons une allée herbeuse entre des prairies et redescendons presque tout ce que nous avons monté ! Au carrefour avec la route montant de Maredret (village), nous obliquons à droite. Bien vite, l’asphalte fait place à de l’empierré. Nous grimpons lentement mais sûrement à travers la “Campagne de Bonsin”. En nous retournant, nous bénéficions de fort jolies vues sur les 2 abbayes de Maredret et de Maredsous.
Au sommet de cette longue montée, nous traversons, avec la prudence qui s’impose, la route très fréquentée reliant Ermeton à St-Gérard. Un bel empierré nous fait entrer dans le bois du “Grand Trou”. 250 m plus loin, dans un tournant à angle droit, nous apercevons un gros tilleul, très abîmé, mais nanti d’un petit reposoir.
500 mètres plus loin, nous passons à l’arrière de rares habitations ; le chemin empierré fait place à un sentier herbeux. A notre droite, nous apercevons le village de Furnaux. Le bruit des voitures du fameux rallye automobile, qui avait quasi disparu lorsque nous nous trouvions du côté de Maredsous, réapparaît, venant perturber le calme quasi idyllique de l’endroit. Quel dommage que nous soyons obligés d’affronter cette pollution sonore !
Plus loin, le sentier herbeux fait place à une sente forestière d’accès public, longeant une allée privée par la droite. Là, une affiche rouge signalant une battue en cours est vraiment ambiguë, tant par son emplacement (pratiquement au carrefour entre la sente forestière publique et l’allée privée dont j’ai parlé plus haut) que par ce qui y est écrit ou, plutôt, par son absence de texte. L’affiche ne porte en effet aucune date indiquant les jours de battue et ne mentionne aucun nom de responsable à contacter. Il est d’ailleurs à noter qu’aucun(e) d’entre nous n’a entendu le moindre coup de feu dans ce secteur durant la journée.
Aussi, je me pose la question suivante : l’écriteau n’a-t-il pas été placé là à dessein, pour décourager les randonneurs et faire en sorte qu’ils n’empruntent pas le sentier public ouvert en tout temps, sauf le(s) jour(s) de battue dans la parcelle forestière traversée par l’allée privée ?
A part cela, le très pittoresque sentier suit une ligne de crête pendant plus d’un kilomètre. Ensuite, à un carrefour forestier bien marqué, il oblique vers la gauche. Après 1 km, nous rentrons à Ermeton. Devant le pont du chemin de fer, les 3 participants qui désirent repartir tout de suite, nous disent au revoir. Les 7 autres regagnent leur voiture puis se dirigent vers l’établissement dont j’ai fourni l’adresse. C’est là que nous prenons le traditionnel verre de l’amitié suivi d’un bon repas bien mérité, à prix démocratique, le tout dans une chaleureuse ambiance amicale.
Prochaine rando : 25 novembre. RV à 10 h 45 devant l’église de Falmagne (route Dinant – Beauraing), avenue de la Restauration.
 
 
 
 
 

20:41 Écrit par Les organisateurs dans Commentaires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.