29/06/2011

Randonnée à Beloeil

 

Date : 29/06/2011 15:39:20
Sujet : rando AR du 26 juin 2011
 
       

RANDO AR DU 26/06/11 A BELOEIL : compte rendu par Jean-Marie, le guide.

 
Pour clore le 1r semestre 2011, “Amitié et Randonnée” a fixé rendez-vous en province de Hainaut, plus précisément sur le parking du château de Beloeil. Vers 11h, 14 participants partent pour une randonnée sur les terres du Prince de Ligne. Avant de démarrer, j’explique que la famille aristocratique des Princes de Ligne est implantée à Beloeil depuis le 14e s et que le château, sous sa forme actuelle, a été construit au 18e. Ce sont les fameux jardins à la française qui font la réputation du domaine. Bassins et canaux, alimentés par les eaux de la Hunelle, parterres et charmilles composent une architecture harmonieuse qui ne manque pas de rappeler les jardins de Versailles.

Après ces quelques explications, nous nous mettons en route. Par une belle suite de chemins gravillonnés serpentant entre des murs, de sentiers et chemins aux revêtements les plus divers, nous joignons le canal Blaton-Ath et nous le suivons jusqu’au hameau des Ecacheries où nous apercevons les balises rouges et blanches du GR 121. Après avoir franchi le canal grâce à un pont de fer, et tout en suivant les balises GR, nous entrons dans la forêt indivise de Stambruges, d’une superficie d’environ 450 ha, couverte, pour les 3/4, de feuillus et contenant pas mal de chevreuils.

Bien vite, nous nous arrêtons à la Fontaine Bouillante.
Située au cœur de la forêt de Stambruges, elle est un site pittoresque et réputé. Des bulles surgissent régulièrement à la surface de l’eau limpide à la suite d’un phénomène tout à fait naturel : elles proviennent d’une nappe souterraine d’eau chaude qui s’échappe à travers une faille. Mais ce spectacle curieux a inspiré une légende que je raconte aux participants.
Il y a bien longtemps, au terme d’un rendez-vous galant avec le “Grand Diable”, surnom du prince Antoine de Ligne, une belle princesse s’y serait engloutie avec tout son attelage. La malheureuse continuerait à respirer au plus profond des sables mouvants ...

Il est environ 12h45 lorsque nous nous arrêtons pour casser la croûte à la maison forestière, située le long du tracé GR. Nous y sommes chaleureusement accueillis.
Le temps passe si vite en une aussi agréable compagnie ! Mais nous n’avons encore parcouru que 5 km !

Ce n’est que vers 14h30 que nous reprenons la route sous une chaleur de plus en plus lourde mais avec un ciel de plus en plus bleu et un soleil de plus en plus lumineux. Suivant toujours le tracé du GR 121, nous cheminons à travers de belles allées forestières qui nous amènent au château d’eau du Happart. A partir de là, nous empruntons, pendant un bon moment, un itinéraire fréquenté à la fois par le GR 121 et le GR 123. Après la traversée du Bois du Prince, nous cheminons dans la rue des Charbonniers qui passe entre la forêt et un beau quartier résidentiel de la commune de Ville-Pommeroeul.
Plus loin, nous réintégrons le bois et je fais admirer aux randonneurs, grâce à un bref A/R, le site charmant d’un bel étang romantique.
Revenus sur l’itinéraire balisé, nous ne tardons pas à arriver à la Mer de Sable. C’est une vaste clairière de 15 ha au cœur de la forêt de Stambruges.

En fait, cette “mer” était un grand étang qui fut seulement asséché après 1852.
Cette partie du territoire de Stambruges était, au 18e s, couverte d’une vaste étendue de bruyères où l’on menait paître le bétail.
C’est aujourd’hui une réserve naturelle, classée au patrimoine de la région wallonne pour son intérêt historique et botanique.

Après cette halte, le “blanc et rouge” nous fait traverser la N 50 puis un bosquet. Grâce à un petit sentier gravillonné entre taillis et grillages, nous aboutissons à la N 505 que nous traversons prudemment. Au pied d’une chapelle vétuste, nous virons à gauche, puis, plus loin, à droite. Quelques dizaines de mètres après, peu avant une ferme imposante, nous tournons à gauche. Une centaine de mètres avant la fin de la rue, juste après la maison portant le n°13, nous enfilons, à main droite, une sente qui débouche en face de la rue de la Sablière que nous empruntons droit devant.
Nous sommes à présent à Grandglise.
Grâce à un sentier bordé de taillis et de broussailles, suivi par un chemin herbeux, nous aboutissons à la rive du canal Blaton-Ath.

Nous y restons jusqu’au 2e pont de Stambruges. Là, comme des signes de fatigue dûs à l’intense chaleur se font ressentir, nous faisons une halte. Nous avons déjà parcouru 16 km. Je laisse à mes compagnons d’aventure le soin de se prononcer, pour la suite du parcours, entre le circuit long ou bref. La majorité ayant opté pour la dernière solution, nous empruntons le chemin de halage le long du canal Blaton-Ath jusqu’à l’entrée de Beloeil. Nous gagnons ainsi 3 km.

Après avoir refait, dans les bois bordant le canal, une petite partie du trajet aller, nous coupons au court dans Beloeil et nous rejoignons assez rapidement notre parking de départ. 3 randonneurs nous quittent ici. Les autres reprennent leurs voitures pour gagner le Domaine des Aulnoyes à Sirault, un superbe établissement qui ressemble à un chalet norvégien avec une terrasse en bordure d’un plan d’eau réservé à la pêche et ceinturé d’un bois magnifique.
Après le(s) verre(s) de l’amitié bien mérité(s) par cette chaleur, 2 compagnons nous quittent, vu la longueur de leur trajet de retour. Les autres décident de manger à la terrasse bordant le plan d’eau. Que c’est romantique et calme ! 4 autres personnes viennent nous rejoindre et nous nous retrouvons donc à 11 pour le repas du soir qui, comme d’habitude, se déroule dans une joyeuse ambiance festive et qui permet, en outre, de créer ou de resserrer des liens.
Il est environ 22h quand nous nous séparons.

Durant les mois de juillet et août, “Amitié et Randonnée” n’organise aucune rando.
La prochaine se déroulera le 25/09. Rendez-vous à 10h45 sur la Place du Baillage à Bouvignes (près de Dinant), devant la Maison Espagnole.
 
Jean-Marie

18:18 Écrit par Les organisateurs dans Commentaires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.