05/04/2011

Balade à Annevoie

 

Balade du 27 mars 2011 à Annevoie

 

Rendez-vous au parking des jardins d’Annevoie-Rouillon, dont la visite des jardins à la française et du château vaut le détour.  Ouverture le 2 avril cette année.

 

Nous montons vers le fond du parking et par un sentier étroit nous dirigeons vers un autre château avec une belle vue orientée plein sud.

 

  Nous redescendons par un chemin puis tournons à droite : prairies, ensuite le Bois du Fond des Vaux sur notre gauche, le Bois de Mont à droite.  Les bois sont tapissés d’anémones, blanches, de ficaires, jaunes, mais on trouve aussi des violettes, des jonquilles, des véroniques et quelques rares primevères.

 

  A la sortie du bois, nous prenons le chemin à gauche qui monte lentement vers Bioul.  A droite, des champs, et à 500 mètres, une jolie chapelle avec un clocher : la chapelle Notre-Dame de la Paix.  Tout au dessus, nous arrivons au lieu-dit Haute Bise. J’y trouve en bordure de prairie des fleurs que je ne connais pas.  A gauche, une rue avec de nouvelles maisons, puis à droite nous voilà à nouveau sur un chemin de campagne qui descend d’abord vers des sablières puis remonte vers le village de Bioul.  Petite pause à la chapelle Saint Guy, le long du mur du château, que nous longeons ensuite jusqu’à la place Vaxelaire, nom du baron et actuel propriétaire du château, dont nous pouvons admirer une tour et l’entrée.  A l’église nous prenons l’apéritif.  En montant sur un banc, je peux voir l’intérieur du domaine, avec un étang, des petits coins boisés et des prairies, le tout très bien entretenu.  En face de l’église, vers 13 heures, nous sommes accueillis au  café « Les Arcades » pour le pique-nique.  La soupe fait du bien.

 

A 14 heures, on repart.  Nous n’avons parcouru ce matin que le tiers du trajet.  Pour éviter une grande partie de la grand route, Jean-Marie nous a déniché un sentier visible de lui seul, un moment dans le bois, ensuite en bordure de bois et de prairies, jusqu’au lieu-dit L’Agauche. 
Cent mètres de route, ensuite à droite nous traversons un tout nouveau quartier dont les rues ne sont pas sur ma carte.  A nouveau à droite, nous pénétrons dans le bois « En Chaumoi », ensuite le « Gros Bois ».  Par moments le chemin est défoncé et boueux à souhait, au point qu’il nous faut prendre à travers bois.  Le chemin descend en creux et nous amène au pied du ruisseau de Banse, où nous faisons une petite pause, puis à la Croix de Banse.  Nous continuons par le Bois de l’Abbaye et descendons par un nouveau chemin en creux jusque Warnant, charmant petit village particulièrement escarpé.  En effet, après 100 m de route, nous empruntons un étroit sentier qui grimpe sèchement pour rejoindre une autre route peu fréquentée mais qui grimpe autant.  Ce sera la plus grosse côte de la journée, environ 60 mètres de dénivelé, mais les vues que nous avons vers la vallée de la Molignée valent la peine.  Sur le plateau, nous continuons le chemin entre bois et prairies, puis empruntons une belle ligne droite sur la crête à travers champs.  Heureusement il fait bon, sans vent, et le chemin est sec ; autrement, bonjour la gadoue.
Au bout du chemin, au lieu dit « E Praule » on prend à gauche un chemin qui descend vers Hun, en bord de Meuse.  Nous voyons des carrières de l’autre côté du fleuve, et la petite ville miniature des cliniques universitaires de Mont Godinne, et droit devant nous le point de vue des Sept Meuses, avec son bâtiment au goût douteux dans le paysage verdoyant, ainsi que son pylône.
Mini pause à nouveau.  Dans la rue qui descend sur Hun, nous nous arrêtons devant la chapelle de Saint Donat.  Jean-Marie nous parle du pittoresque village et de sa chapelle Saint Christophe où une cérémonie de bénédiction des voitures et voyageurs y est organisée une fois par an.  Cent mètres de route, puis nous remontons à gauche vers un domaine avec son château, ses prairies, sa ferme château et sa Roche aux Corneilles que nous avions pu voir lors d’une balade précédente de l’autre côté de la Meuse.  Chemin privé, interdit, à droite comme à gauche.  Qu’à cela ne tienne, un sentier traverse tout droit les prairies du domaine d’où nous pouvons admirer le château, puis plus loin la ferme.  Nous montons maintenant à travers bois, nommé Bois de Salzinne et rapidement le quittons en arrivant sur la crête.  Devant nous s’étend tout le paysage d’Annevoie : son château, ses jardins, le  village.  En approchant nous voyons les jardins de plus près.  Sur la place du village, nous voyons une ancienne roue à aube sur le ruisseau d’Annevoie.  Au café tout proche, « A L’Embuscade », chez Mireille, une boisson bien méritée nous attend.  Puis nous repartons : dernière montée, puis traversée de la prairie pour rejoindre les voitures.

 

Nous reprenons la route jusque Bioul où nous prenons un plat italien dans la pizzeria « La Carretière ».  Le four est dans la salle du restaurant, et nous voyons se succéder les pizzas que de nombreux amateurs viennent pour emporter.  Nous sommes comblés : pizzas, lasagnes, pâtes à toutes les sauces.

 

Nous nous quittons, en pensant déjà à la prochaine balade le 1 mai. 
Et bonne rando à tous ceux qui partent en avril dans le Lubéron !

 

Photos : 1. Au-dessus du parking / 2. Anémones et ficaires / 3. Jonquilles / 4. Chapelle Notre-Dame de la Paix / 5. ??? / 6. Chapelle Saint Guy, Bioul / 7. Blanc-bleu-belge ? / 8. Entrée du château de Bioul / 9. Eglise de Bioul / 10. Domaine du château / 11. Primevères / 12. Ruisseau de Banse / 13. Croix de Banse / 14. Warnant, vallée de la Molignée / 15. Véroniques / 16. Violettes / 17. Rochers en bord de Meuse, en face de Hun / 18. Chapelle Saint Donat, Hun / 19. Chapelle Saint Christophe, Hun / 20. Gui / 21. Château de Hun, au-dessus de la Roche aux Corneilles / 22. Château et Jardins d’Annevoie / 23. Place d’Annevoie, roue à aube.

Yves

 

 

Cliquez sur le diaporama et ensuite sur plein écran

 

 

Photos d'Yves

13:42 Écrit par Les organisateurs dans Commentaires | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.