01/11/2008

Le Samson donne le Thon

Balade du 19 octobre 2008 : Thon – Goyet

 

Il fait beau, il fait déjà bon lorsqu’on se retrouve à quinze près de l’église de Thon, pour une balade de 14 km. 

P1010023

 Parmi les marcheurs, quelques-uns de septembre sont présents, plusieurs autres, des anciens, dont la plus jeune, Clémence, et même quelques nouveaux qui, comme Nicolas, ont découvert le groupe via un journal toutes boîtes.

P1010030

 

Thon est un des plus beaux villages de Wallonie, perché sur les hauteurs de la Meuse et du Samson, charmant ruisseau qui se jette dans la Meuse, à Thon Samson justement.

Thon est aussi un village menacé par le projet d’exploitation d’une carrière dans le bois de Mâle Plume, bois qui borde le Samson au Nord de Goyet.  Les pierres seraient acheminées jusqu’à la Meuse par un tunnel, puis embarquées sur péniches.  C’est pour contrer ce projet que l’on trouve sur toutes les maisons de Thon et des villages environnants l’affiche « Village à vendre ».  Pour l’instant, le site est sauvé, la région wallonne ayant refusé le permis.

 

C’est vrai qu’il est superbe, ce village tout en pierres; encore davantage lorsqu’on s’en éloigne en prenant de la hauteur.  On voit loi : les coteaux de la Meuse, les rochers de Marche-les-Dames, et jusqu’au pylône de Daussoulx.  Avec le soleil et les couleurs de l’automne -jaune, ocre, roux, rouge, brun, mordoré…- le paysage est magnifique.

P1010033

On marche, sans traîner, jusqu’à la chapelle Notre Dame de Bon Secours, auréolée de deux majestueux tilleuls.  En chemin, quelques énormes chardons, dont le fruit ressemble à une grosse tête ovoïde, un petit œuf de poule recouvert de piquants.  Il s'agirait bien du cardère sylvestre.

P1010036

Ensuite on bifurque plein sud.  Le long du chemin, à intervalles d’une centaine de mètres, trois poteaux en bois surmontés d’un curieux «cornet à frites» en cuivre.  On dirait des manches à air comme pour voir la direction et la force du vent.  Mais il n’y a aucun aérodrome à proximité, et ces manches à air sont solidement fixés au poteau par un tuyau en cuivre qui descend à hauteur d’homme. 

P1010037

Jean-Marie nous explique qu’il s’agit de sculptures réalisées pour la fête en mai.  En criant à travers le tuyau, on entendrait le cri amplifié par le cornet; mais le tuyau est bouché.  Je n’ai pas réussi à le déboucher avec mon tire-bouchon.

P1010038

 

On poursuit notre route, ou plutôt notre chemin, à travers champs, puis à travers bois, aux nombreuses espèces d’arbres: bouleaux, chênes, hêtres, charmes, et pour les conifères : épicéas, sapins, pins et mélèzes dorés.  Le chemin descend brusquement pour aboutir à une petite route asphaltée, au bord d’un petit ruisseau : le Strouvia. 

P1010043

 

Arrêt apéro, c’est la tradition.  Nicolas et moi avons apporté Sangria et jus d’orange.

P1010050

 

On rejoint une autre petite route où passent quelques voitures.  Prudence donc.  Nous arrivons bien vite à notre endroit de pique-nique: les

 grottes de Goyet.  Il est midi et demi.

Dehors ou dedans?  Le choix est vite fait: au dehors, en plein soleil, il fait très bon, et le potage l’est tout autant.  Pas cher en plus, deux euros au lieu de deux cinquante, nous dit le patron.  On reviendra.  Celui-ci tient également une fromagerie toute proche.

On mange, on papote, on montre un album photo: photos réalisées cet été lors d’une randonnée dans le Beaufortin.

La grotte de Goyet est en fait un site archéo préhistorique exceptionnel, connu en Europe. 

La visite guidée  permet de découvrir la grotte naturelle et sauvage, riche en concrétions. En empruntant l'ancien passage d'une rivière souterraine, on découvre les salles où vécurent nos lointains ancêtres. On assiste aussi à la démonstration de l'allumage du feu.

Pendant notre pique-nique, un groupe sort de la grotte qui surplombe le restaurant, et vient s’attabler, pour un bon repas sans doute, couverts et serviettes étaient déjà posés.

 

Nous quittons l’endroit à 13 h 30, et rejoignons la route Andenne Gesves, et le Samson, dont les eaux claires glissent et brillent sur les cailloux.  Cette rivière, d’une longueur de 16 km, possède aussi une des plus fortes pentes de Belgique.

Nous le longeons sur environ 300 mètres.  Arrivés à un petit pont, nous l’empruntons pour traverser le Samson, passer devant une imposante maison de repos, ensuite monter à flanc de coteau pour rejoindre et traverser le bois d’Herpet.  La pente était raide, la descente dans le bois beaucoup plus douce.  A la sortie du bois, la vue est à nouveau remarquable: à droite la tranchée creusée par le Samson, sur l’autre versant le bois de Mâle Plume; en face on devine la vallée de la Meuse avec toutes les maisons de Namêche qui s’étalent sur les coteaux exposés au soleil –je ne serais pas surpris qu’il y ait des vignes par là-; à gauche Maizeret.

P1010059

On voit bien la différence entre les rochers de couleur ocre de la carrière de Samson et les rochers de teinte gris sombre de Marche les Dames.

On traverse en droite ligne un champ en pente douce pour arriver à la route qui descend de Maizeret.  Prudence à nouveau, il faut marcher au bord de la route.  Un petit raccourci pentu et glissant à souhait nous dépose sans une seule chute à nouveau au Samson rivière et Samson village que l’on traverse.  Jean-Marie nous montre où il faut grimper: le mur et la tour d’une ancienne forteresse érigée par les romains au 4e siècle pour garder la vallée.  Il nous montre aussi le chemin, coincé entre deux maisons, ensuite un escalier à l’arrière de l’une d’elles.  Et çà grimpe fort.  Au-dessus, petit arrêt pour boire un coup, et déguster les cookies confectionnés par ………. .   Tout le monde apprécie.  S’il y avait eu des transats, on se serait tous endormis, au soleil, caressés par une brise légère. 

P1010056

Mais il faut poursuivre la balade.  On monte encore un peu et on passe sur le versant de la Meuse. 

P1010062

 Là aussi la vue est superbe.  On peut même entendre les cris du match de football Namêche contre Lustin (score 0 – 7).  Longue traversée sur la crête des rochers de Samson, puis descente par les champs jusque Thon, avec un petit détour bien calculé par Jean-Marie pour éviter la route.  A 16 h, nous voici arrivés, pour une séance de stretching, proposée avec compétence par ……………. .

 

On se retrouve au café restaurant «Le petit pont» où nous prenons une boisson bien méritée à l’intérieur, la terrasse étant dangereusement située en bord de route.

Comme chaque fois, une partie du groupe s’en retourne, l’autre va savourer le souper dans une pizzeria au village de Samson tout proche.

 

                                                                                              Yves et Nicolas

10:17 Écrit par Les organisateurs dans Commentaires | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

La nature il fait beau vivre Bonjour je vient de parcourir ton blog très beau les photo oui c'est très beau la marche pour la santé, moi je vé me promené souvent du ôter de la semoi en gaume pres de florenville muno aplus Eddy

Écrit par : Eddy | 02/11/2008

Recherche de photos de voies d'eau de la Province de Namur Bonjour,
Nous recherchons pour une mission de la Région wallonne des photos de voie d'eau de la Province de Namur. Pouvez-vous éventuellement nous aider.

Écrit par : Franquien Daniel | 02/03/2009

Les commentaires sont fermés.