24/12/2007

- Compe rendu de la balade du 23/12/2007

Compte rendu de la marche d’Amitié et Randonnée du 23/12/0723/12/07 … 10h45, tout près de l’église de La Plante, boulevard Félicien Rops, face à l’île Vas-t-y-Frotte devenue réserve ornithologique. 30 personnes sont réunies pour la dernière rando pédestre organisée par « Amitié et Randonnée » en 2007. Après une brève allocution de bienvenue de Jacques, le fondateur du groupe, Jean-Marie, le guide, prend la parole et explique le thème de la rando : « de la Meuse à la Sambre en passant par les hauteurs de la citadelle de Namur ».11h : le groupe démarre et emprunte la rue Delonnoy, longeant l’édifice religieux du  départ. On ne tarde pas à rejoindre la chaussée de Dinant que l’on traverse pour emprunter le Tienne Hola. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un sentier (parfois asphalté) en montée. Cette forte déclivité impressionne plus d’un randonneur, peu habitué à un tel effort si tôt après le départ. Au sommet,  près de la chapelle canadienne (aujourd’hui inutilisée), plus personne ne se plaint de la froideur du climat !Après un passage obligé sur l’avenue de la Vecquée, nous empruntons une série de sentiers, plus pittoresques les uns que les autres, et qui, moyennant une série de montées et de descentes (parfois sévères), nous emmènent à Malonne, village jouxtant la Sambre.13h : nous prenons l’apéritif offert traditionnellement par « Amitié et Randonnée » sous le préau accueillant de l’école primaire et maternelle St-Berthuin. Ensuite, tout le groupe, un peu affamé,  se dirige vers l’Auberge de Malonne , sise non loin de là. Notre guide a pris la précaution d’y réserver une salle pour le pique-nique de « midi » (en fait, à ce moment-là, il est 13h30). Vu le nombre important de participants, certains randonneurs doivent prendre place ailleurs dans l’auberge. Mais cette petite contrariété n’entame en rien la bonne humeur de chacun. On peut manger les provisions sorties du sac à dos moyennant prise de consommation.Pendant le repas, moment privilégié de convivialité, les discussions vont bon train. On apprend à se connaître. Deux participants doivent quitter le groupe pour raison familiale.Après le repas, nous prenons le chemin du retour. Le guide explique succinctement l’histoire de l’abbaye de Malonne (une des plus anciennes de Belgique) et dévoile quelques traits biographiques des 2 saints qui y sont vénérés : Saint Berthuin et Saint Mutien-Marie.Via la rue des Tris et le chemin des Ritènes, nous réintégrons le bois de la Vecquée (autrefois propriété du prince-évêque de Liège). Grâce à de multiples chemins et sentiers forestiers qui nous font passer au large du fort de Malonne, nous rejoignons le chemin Fernand Severin et le panneau multidirectionnel du GR126. Nous suivons la direction de Bois-de-Villers, traversons l’Avenue de la Vecquée et nous engageons, juste en face, sur le chemin N-D au Bois. A son extrémité, nous aboutissons à la rue Marcel Lecomte que nous empruntons vers la gauche, en direction de La Pairelle. Après 300 m, nous bifurquons à gauche pour suivre la Taille au Vivier et son très beau parcours forestier. Y faisant suite : le Tienne Maquet dont la forte pente descendante nous amène rapidement au large du « Biétrumé Picar » (restaurant gastronomique réputé) puis, plus bas encore, au niveau de la chaussée de Dinant. Après l’avoir traversée, nous suivons à nouveau la rue Delonnoy qui nous ramène, sans plus aucune difficulté, à l’église de La Plante, point de départ de ces 14 km de randonnée où la bonne humeur a régné en maître.                                                                                                                                                                   Jean-Marie, l’heureux guide de cette rando qui s’est déroulée, grâce à la participation active de chacun(e), dans un climat extrêmement

Les commentaires sont fermés.